Avec le tournant énergétique, l’importance de l’énergie hydraulique pour la sécurité de l’approvisionnement du pays continue de croître. C’est le ciment qui permet d’accéder au potentiel énergétique de l’eau, soutenant ainsi une production d’électricité écologiquement raisonnable.

IMPORTANCE CROISSANTE DE L’ENERGIE HYDRAULIQUE

Le secteur suisse de l’énergie entreprend des efforts considérables pour produire de l’électricité de manière aussi écologique, durable et économique que possible. Depuis la décision du Conseil fédéral de sortir à long terme de l’énergie nucléaire, les vecteurs énergétiques alternatifs et renouvelables occupent de plus en plus le devant de la scène. Un approvisionnement en énergie stable, suffisant et abordable est de grande importance pour la place économique suisse, et représente un facteur décisif pour sa compétitivité. La technologie, la communication, les machines de production, les transports publics mais aussi les ménages ont besoin d’électricité.

Avec une part de 56%, l’énergie hydraulique représente aujourd’hui déjà une part importante du mix électrique suisse. L’Office fédéral de l’énergie veut continuer à développer le potentiel de cette ressource renouvelable. Grâce à des remaniements et à de nouvelles constructions, d’ici 2020 environ 2000 GWh supplémentaires doivent pouvoir être produits par rapport à l’année 2000, ce qui équivaut à une augmentation d’environ 6%.

PAS DE TOURNANT ENERGETIQUE SANS CIMENT

La construction de grandes centrales de pompage-turbinage ou à accumulation nécessite beaucoup de béton. La Suisse bénéficie du grand avantage que la matière première requise provient de la région. Le calcaire et la marne sont extraits de carrières en Suisse dans le respect d’un cahier des charges écologique strict, transformés en ciment dans des cimenteries voisines et ensuite utilisés pour la production de béton.

Le ciment présente une qualité décisive pour les centrales hydroélectriques: en tant que liant hydraulique, il reste dur et résistant tant au contact de l’air que sous l’eau. Grâce aux propriétés spécifiques de ce matériau robuste, les barrages peuvent résister à une pression de plusieurs dizaines de tonnes par mètre carré. Le béton contribue à une longue durée de vie des infrastructures (entre 70 ans pour les petites centrales et plus de 150 ans pour les centrales à accumulation). Les centrales à accumulation dépendent par ailleurs du béton pour leurs conduites forcées, car celui-ci est anorganique et particulièrement résistant, et il prévient toute corrosion.

Bien que les barrages nécessitent de grandes quantités de béton, les besoins en matériau par kWh produit sont faibles grâce aux propriétés positives du ciment. Ceci assure un excellent écobilan.

LE CIMENT CREE LA PROSPERITE

En tant que matière première indigène, le ciment joue un rôle décisif dans la production d’énergie renouvelable. Il répond aux exigences très élevées de la construction de centrales et assure ainsi indirectement la prospérité économique et la qualité de la vie.

Des informations concernant des projets sélectionnés de centrales hydroélectriques sont disponibles en pièces jointes.

Download PDF

Des informations concernant des projets sélectionnés de centrales hydroélectriques :

Centrale de Linth-Limmern

LE CIMENT COMME FONDEMENT DE LA SECURITE DE L’APPROVISIONNEMENT

En savoir plus

Centrale de Hagneck

DE L’ENERGIE HYDRAULIQUE GRACE AU CIMENT – UNE SOLUTION ECOLOGIQUE ET EFFICIENTE

En savoir plus

Centrale de Rondchâtel

UNE CENTRALE HYDROELECTRIQUE GRACE AU CIMENT DES ENVIRONS

En savoir plus

Centrale de Rüchlig

L’ECOLOGIE COMMENCE DES LA CONSTRUCTION

En savoir plus